Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 10:25

« Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ? » (Actes 2,8) La question des auditeurs des apôtres au matin de la Pentecôte résonne aussi à nos oreilles. Dans quelle langue aurais-je entendu la Bonne Nouvelle annoncée par Pierre ? Quelle est ma langue maternelle ? Bien sûr celle que j’ai reçue sur les genoux de ma maman, et plus largement celle qu’on parlait en famille. Mais là, de suite, un problème se pose. Pour moi c’était le français, mais pour ma mère le lorrain et mon père l’alsacien. Dans ma famille, il y a avait trois langues maternelles. Dans nos régions bilingues, ce n’est pas étonnant. En plus, avec l’avènement de la révolution industrielle, ce bilinguisme s’est enrichi d’italien, de polonais, de portugais, etc. Et plus récemment, d’arabe, de turc ou autre roumain.

Les anciens nous racontent que dans les cités, autrefois, toutes ces populations et leurs dialectes se croisaient. Ils le disent avec une certaine nostalgie, car dans le dénuement où ils étaient souvent, ils avaient appris une langue universelle, celle des recettes de cuisine, de la musique et des danses, des services rendus, et parfois de la construction de la chapelle du quartier.

Aujourd’hui, le climat a changé. La diversité des langues est devenue source d’inquiétude, voire de méfiance. L’autre qui ne parle pas ma langue est « l’étranger ». Si Pierre prenait la parole aujourd’hui, ne serait-il pas conspué par ceux qui ne comprendraient pas qu’il puisse s’adresser aux autres dans leur langue à eux ?

La langue maternelle de la Pentecôte est celle de l’amour. Avant les mots, ce fut pour chacun de nous des risettes, des caresses, un sein gorgé de lait, des parfums et des musiques. C’est dans cette langue que l’Esprit-Saint s’adresse à nous ; elle respecte la diversité de nos cultures, mais parle à chacun de la richesse de cette diversité et du bonheur qu’il y a à partager nos différences. Dieu nous aime comme une mère, et son Esprit fait de nous des frères et des sœurs. Merci « Abba » !

Jean Gantzer

* En chinois, « Ma langue maternelle »

 

Partager cet article

Repost 0
Communauté de paroisses Saint Pierre et Saint Paul
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Communauté de Paroisses St Pierre et St Paul de Thionville
  • Communauté de Paroisses St Pierre et St Paul de Thionville
  • : Blog d'informations concernant la communauté de paroisses St Pierre et St Paul de Thionville
  • Contact

Recherche