Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 15:46

Ce langage guerrier ne nous est pas étranger. C’est celui qui envahit, d’une manière insidieuse, nos diverses sensibilités et  activités humaines, en les formatant au  goût de la victoire et à l’amertume de la défaite. Et les mots pour le dire ne sont pas sans embarquer à leur bord les marques de la violence et de l’exclusion: à commencer par les commentaires innombrables sur les guerres qui se déploient en terre étrangère ou  sur nos terrains de foot où apparaissent de plus en plus les termes «d’adversaires » et par voie de conséquence ceux « d’écrasés » ; sans oublier un certain langage économique où  les notions de « compétitivité » et « rentabilité » occultent l’inexorable rejet et mépris des plus faibles, encourageant ainsi, une course folle dans l’exploitation des ressources naturelles, minimisant le risque majeur d’engager notre avenir commun sur la voie de la marchandisation de la personne humaine.

La lettre de Saint Paul  à son ami Timothée nous ouvre des horizons d’une bien meilleure facture : « Le moment de mon départ est venu. J’ai mené le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. » (2Timothée – 4/6-7). Nous n’arriverons jamais à imiter le bel, mais exigeant itinéraire  de ce grand apôtre choisi par Jésus, lui-même. Saint Paul, en son temps, a su abandonner le métier des armes et des combats pour devenir ce pèlerin infatigable dont nous connaissons la pensée et les œuvres. (Livre des Actes des Apôtres  et Lettres).

Deux mille ans  plus tard, nous retrouvons les églises diverses  et variées qu’il a fondées dans les joies et les peines, que nous pourrions appeler « son bon combat » parmi les nations païennes de son époque. Elles sont devenues, aujourd’hui, nos églises : celles de Rome, celles de nos diocèses, celles de nos paroisses, celles de nos quartiers et cités, celles de nos villes et villages. Nous ne sommes plus des isolés, des oubliés, nous appartenons à une seule humanité, au grand Peuple de Dieu. Le bon combat de nos existences, c’est ici et maintenant que nous pouvons le découvrir:  dans le vivre ensemble, dans le service de la fraternité, dans notre attachement  à Jésus ressuscité, notre frère en humanité, dans nos choix pour construire une société habitable pour tous, qui sait faire place à l’étranger et au malheureux. Selon les vœux  de notre évêque, faisons de notre diocèse une église de disciples-missionnaires,  sans oublier d’entendre l’appel de ses périphéries oubliées. Le bon combat est à notre portée, sans tambour ni trompette.

B. Marchal

 

Partager cet article

Repost 0
Communauté de paroisses Saint Pierre et Saint Paul
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Communauté de Paroisses St Pierre et St Paul de Thionville
  • Communauté de Paroisses St Pierre et St Paul de Thionville
  • : Blog d'informations concernant la communauté de paroisses St Pierre et St Paul de Thionville
  • Contact

Recherche