Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 10:47

Cette petite phrase de l’évangile de ce jour est la perle de la vie spirituelle de tous les hommes de bonne volonté depuis la nuit des temps : la vie de l’homme, c’est la vision de Dieu, comme le dit Saint Irénée, évêque de Lyon au IIème siècle.

Est-ce possible ? Voir Dieu, avec nos yeux de chair, en face à face, dans cette vie terrestre, nous savons, depuis Moïse, que c’est impossible, que cela nous conduirait à la mort et que c’est réservé à l’éternité après notre vie terrestre. Mais faire une rencontre personnelle avec le Christ, dans son intériorité, au fond de son cœur, c’est une expérience accessible à chacun d’entre nous, comme nous l’explique Maurice Zundel, le grand mystique suisse du XXème siècle.

L’être humain possède trois dimensions, le corps, l’âme et l’esprit. Les deux premières, corps et âme, sont données à la naissance et sont très fortement déterminées par notre environnement et notre hérédité, ce sont nos composantes corporelles et psychiques. La troisième dimension, celle de l’esprit, la dimension spirituelle, est virtuelle à notre naissance. Pour s’accomplir et s’achever nous devons naître une deuxième fois. Cette deuxième naissance (ce devrait normalement être le sens fondamental du baptême) n’est pas imposée, elle est simplement proposée, Dieu laisse l’homme entièrement libre de sa réponse.

Quelle peut être notre réponse ? La rencontre au fond de notre cœur est une grâce donnée par Dieu. Mais cette grâce n’a de chance de s’épanouir que dans certaines conditions et c’est cela notre responsabilité, notre réponse : Dieu viendra s’il y a le silence et non l’agitation permanente, Dieu viendra si nous ne sommes pas constamment remplis de nous-mêmes et de nos petits et grands soucis, si nous lui laissons un espace où il pourra venir : cela s’appelle la dépossession et c’est tout le sens de la pauvreté spirituelle.

C’est sûrement la direction qu’ont pris nos efforts de Carême, prière, jeûne et aumône : présentons nous en pauvre devant le Christ, attendons-le avec confiance et redisons avec Saint Augustin : « Bien tard, je t'ai aimée, ô beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard, je t'ai aimée ! Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors, et c'est là que je te cherchais !(…) Tu étais avec moi et je n'étais pas avec toi (…) Tu as appelé, tu as crié et tu as brisé ma surdité ; tu as brillé, tu as resplendi et tu as dissipé ma cécité ; tu as embaumé, j'ai respiré et haletant j'aspire à toi ; j'ai goûté, et j'ai faim et j'ai soif ; tu m'as touché et je me suis enflammé pour ta paix [...] (Confessions, X, xxvii, 38)

André VENNER

Partager cet article

Repost 0
Communauté de paroisses Saint Pierre et Saint Paul
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Communauté de Paroisses St Pierre et St Paul de Thionville
  • Communauté de Paroisses St Pierre et St Paul de Thionville
  • : Blog d'informations concernant la communauté de paroisses St Pierre et St Paul de Thionville
  • Contact

Recherche